Critique SchoolMate Sweets

Publié le par Spawn



Sortie le 25 mai 2007 par le studio illusion, SchoolMate Sweets possède un scénario dès plus complet et des personnalités féminines diverses et variées.




Pour la petite histoire, vous êtes de retour, après de nombreuses années, sur l'ile de Kimikage. Himura Kazuki (vous) c'est inscrit de force, au "Mystery seeking club".
Le scénario a l'air très léger aux premiers abords, mais toute l'histoire est séparé en plusieurs partie, autant de partie que de filles d'ailleurs. Comme dit dans le titre du blog, Schoolmate sweets est un H-games ou plus précisément un eroge, car il contient un scénario, donc le but est de passé de bons moments avec chacune des filles. Cette tache sera plus ou moi difficiles, car chaques jeunes femmes possèdent une personnalité propre, allant de l'extraverti a la timidité.
Pour ce qui est des scènes H, vous allez devoir etre patient, très patient même, car la mise en place du scènario et la présentation de chaques fille prend du temps.Donc, si votre but est d'arrivé aux scènes H le plus vite possible passé votre chemin, l'histoire a sont importance, car vos interactions vont devoir être différente selon l'avancée du scénario et la personnalité de la jeune femme.









Passons au graphisme. Les décors ont été modélisés avec soins, du background général jusqu'a la petite fleur dans un coin que personne ne remarque, les développeurs ont mis le paquet pour que l'ambiance soit des plus imprégnante possible. Les personnages quand a eux, sont plus plus style manga (un peu a la street gear). Les deux assemblés ne sont pas gênants, mais il est vrai qu'un peu plus de réalisme aurait mieux collé, mais ce choix s'explique très facilement par deux points. Premier point, les Japonais sont fanatiques des manga ou animés donc on comprend très facilement que ce choix de graphisme va attirer bon nombre de ses fans. Deuxième point, pour ce qui est des interactions, si les dessins n'étaient pas "grossiers ", ont remarquerait tous les petits défauts qui auraient pu subvenir au cours des scènes H ou non.
Donc des graphismes certes qui ne sont pas en rapport avec le background, mais qui saura charmé bons nombres d'entre vous.









En conclusion, schoolmate sweets est un eroge ou l'on se prend très vite au jeu en oubliant facilement l'intérêt des H-games. Les personnages sont attachants tant par leurs personnalités que par leur contour avantageux ou non. On pardonnera facilement le manque de complexité des interactions H-scènes car le travail des développeurs est tel qu'il est difficile de leur en vouloir.
 

Commenter cet article